Mon logement

1519811199

Faire baisser son crédit coûte que coûte

Diminuer le coût de son crédit n'est pas une chose aisée, surtout s'il est déjà souscrit. Mais tout n'est pas perdu ! Vous pouvez toujours abattre certains atouts au moment de la signature de l'offre et après.

 

Démontrez votre capacité d'épargne

Quand il s'agit de négocier son prêt au départ : il faut montrer "patte blanche" ! La bonne impression se fera non seulement au travers de vos revenus, mais aussi de votre capacité à épargner.  Si vous avez une situation budgétaire saine, cela vous permettra de négocier de meilleurs taux. La "cerise sur le gâteau" reste, évidemment, l'apport personnel.

 

Choisissez un bon courtier

Le courtier en prêts est, selon vous, celui affichant les meilleurs tarifs. Alors, comparez ! Le recours à un courtier peut vous faire diminuer considérablement le coût total de votre crédit. Il va tout négocier à votre place (et mieux que vous) en obtenant une exonération des frais de dossier, une diminution du taux…

 

Pensez à la délégation d'assurance

Avant d'accepter de signer une offre de prêt, les banques demandent aussi que vous souscriviez une assurance emprunteur. Elle vous protège en cas d'invalidité, d'incapacité, de décès ou de chômage. Votre banquier ne manquera pas, à cette occasion, de vous proposer "un contrat maison". Sachez que vous avez une autre option : la délégation d'assurance. Vous pouvez ainsi réaliser jusqu'à 60 % d'économie sur le coût total de l'assurance du prêt ! En cas de refus de la banque, depuis janvier 2018, dans le cadre de la loi SAPIN 2, il est possible de renégocier, voire de résilier votre assurance, chaque année à la date anniversaire du prêt. La balle est donc dans votre camp !

BON À SAVOIR !
Les banques préfèrent une personne avec de petits revenus et une certaine capacité d'épargne, plutôt qu'une avec des revenus plus conséquents mais sans effort d'épargne.


Négociez les frais

Pour faire baisser le coût du crédit, n'hésitez pas à négocier les frais de dossier (voire l'absence de frais si vous êtes un bon client). Essayez aussi de vous faire exonérer de pénalités de remboursement anticipé, car cela peut vite chiffrer. Les conditions de transférabilité de votre prêt sont aussi à aborder. Dans l'hypothèse de l'achat d'une nouvelle résidence principale, cela peut vous permettre de conserver les conditions de taux, d'assurance…


Comparez les garanties proposées

Voyez avec votre banquier pour faire une comparaison entre les différentes garanties proposées. Contrairement à une idée reçue, une hypothèque ne coûte pas forcément plus cher qu'une caution mutuelle. Hypothèque, privilège de prêteur de deniers, caution, caution hypothécaire, cautionnement mutuel : faites votre choix !

Stéphanie SWIKLINSKI

Dernière modification le 28/02/2018

Informations juridiques

  • 1531735101

    Immobilier - Attention à la prescription

    Prescription acquisitive, prescription trentenaire, usucapion... autant de termes un peu «barbares» qui ne vous parlent pas vraiment. Et pourtant, il peut être important de les connaître et de savoir de quoi il s’agit. Votre droit de propriété peut en dépendre.

    Lire la suite
  • 1531732241

    Plan rénovation énergétique - Du nouveau pour votre logement

    En avril dernier, Nicolas Hulot, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, ont présenté le plan de rénovation énergétique des bâtiments. Ce texte a pour principal objectif de proposer des outils adaptés à tous et à toutes les situations pour favoriser la rénovation énergétique des bâtiments. Rapide tour d'horizon des principales mesures.

    Lire la suite
  • 1531294316

    Les solutions pour loger son enfant étudiant

    Une page se tourne. Votre enfant se lance dans des études supérieures loin de votre domicile. Cela suppose de trouver une solution pour le loger. Mais vers quelle formule vaut-il mieux se tourner ?

    Lire la suite
Mentions légales